Un territoire de la métropole

La Conférence des projets de la Vallée Scientifique de la Bièvre


La démarche de la Vallée Scientifique de la Bièvre a été initiée, en 1997-1998, en prolongement de projets conduits par le Conseil de développement du Val-de-Marne et l’ENS de Cachan sur la valorisation de sa recherche.

Elle a pour point de départ le recensement, à l’échelle de ce territoire situé aux marges de deux départements et de grandes polarités régionales, d’un ensemble historique et important de centres de formation supérieure et de recherche, le « campus urbain » de la Vallée Scientifique de la Bièvre. Il s’est déployé dans l’après-guerre, principalement de 1946 à 1970, en prolongement des quartiers universitaires parisiens. Ce déploiement s’est depuis lors poursuivi plus au sud, sur Orsay, Evry, Saclay…

Etroitement inséré dans le tissu urbain, le pôle de formation supérieure et de recherche de la Vallée Scientifique de la Bièvre est, avec près de 40 000 étudiants et 10 000 chercheurs et ingénieurs, une composante importante et vivante du territoire.

L’objectif de la « Vallée Scientifique de la Bièvre » a été de fédérer les acteurs scientifiques et territoriaux et de mettre à profit la caractéristique scientifique du territoire dans une perspective de développement plus globale. Cette initiative a permis d’amorcer une démarche de projet, à l’échelle d’un territoire de la métropole.

Elle a été lancée avec le soutien du Conseil départemental du Val-de-Marne et de celui des Hauts-de-Seine et a été développée avec les maires des Villes de la Vallée Scientifique de la Bièvre qui ont d’emblée soutenu cette initiative et ont porté son développement.

D’abord animée par un « conseil de développement de la Vallée Scientifique de la Bièvre », de 1999 à 2003, la démarche territoriale a été structurée, fin 2003, avec la mise en place de la « Conférence territoriale », devenue « Conférence des projets » en 2016.

L’ensemble des villes de la Vallée Scientifique de la Bièvre sont regroupées au sein de quatre intercommunalités (CA de Val de Bièvre en 1999, CA des Hauts-de-Bièvre en 2002, CA Sud de Seine en 2004 et CC Châtillon-Montrouge en 2004). Les initiatives de la Conférence des projets de la Vallée Scientifique de la Bièvre, tournées vers la mobilisation des partenariats avec les acteurs et la promotion régionale des projets, sont complémentaires des fonctions intercommunales qui ont un rôle moteur dans l’aménagement et l’équipement du territoire.

Petit à petit, dans le paysage francilien, la Vallée Scientifique de la Bièvre est apparue en mesure de constituer un espace pertinent de projets, un des pôles métropolitains autour desquels se structure le développement économique et urbain régional.